La Petite fille aux cravates

Daktopa, la plus grande friperie à ciel ouvert, dans la poussière et la chaleur accablante, des monceaux de vêtements, pyramides de cravates, ballots de tee-shirts,  échaffaudages de chaussures, sacs et chapeaux, ceintures et tissus, et au milieu de cet invraisemblable entassement, le petit commerce d’épicerie colorée, la cantine improvisée, la vendeuse d’eau et celle d’aloko, la commerçante ambulante : sa boutique c’est son chapeau où s’accrochent les porte-manteaux.

Et puis, la petite fille posée là, dans le brouhaha, sourires, rires et larmes mêlés, à qui je chante des ritournelles en toute complicité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s