Gili Meno (2)

Le muezzin encore et encore m’a sortie du lit à 4 h 40, mais c’est bonheur que de regarder la lumière renaître, Lombok se draper de rose orangé, écouter le silence rebrodé du murmure des vagues et puis traverser le village qui se réveille.

Chacun balaie devant sa porte (dommage que cela n’aille pas au-delà). Un jeune homme assis sur le seuil de sa maison, un minuscule miroir rond à la main, se rase. Un bébé hurle fesses à l’air sous le robinet d’eau froide.

Je vais vers le lac, en partie asséché, où se retrouvent hérons et grues, frêles silhouettes au bec acéré posées en équilibre sur les reflets roses du lac.

Envol des Hérons sur le lac de Gili Meno

Envol des Hérons sur le lac de Gili Meno

La matinée se déploie lente et traversée de la rumeur lancinante du prêche du vendredi. A peine les oiseaux, une poule fière d’avoir pondu son oeuf, les claquettes sur le sable, le passage aérien d’un papillon, les murmures des deux couples de touristes attablés à côté (pas un sourire, pas un hello…. un jus d’orange au goût chimique : j’aurais dû me méfier, pas les imiter…)

(photo empruntée à la toile … )

Tête à tête avec les poissons, coraux colorés, la mer me porte et me sussure des secrets, chaleur, sieste dans la torpeur, les poissons encore et la carcasse d’un bateau, toute rebrodée de coraux bleu vif, orangé, rose, violet brodé de blanc, volute et rondeurs, mille tentacules., De temps un temps un poisson bien plus grand passe très affairé, lumière de fin d’après midi et la mer toujours recommencée.

Les vendeuses de fruits, panier sur la tête, arpentent la plage sans illusion, inlassables.

Vue sur Lombok, de la plage à Gili Meno

Vue sur Lombok, de la plage à Gili Meno

Le regard plongé dans l’océan. Toutes les nuances de bleu, vert, turquoise au violet profond.

Se défaire du sel sous la douche froide et le ciel pâle, sur la terrasse regarder les passants, à pieds ou sur de drôles de petites bicyclettes, à la même échelle que les chevaux tirant les cidomos..

Gazebo pour diner sous la lune, à Gili Meno

Gazebo pour diner sous la lune, à Gili Meno

Dîner au bord des dentelles de l’océan, avec sérénade pour moi seule.

3 réflexions sur “Gili Meno (2)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s