de Keliki à Munduk

Marine et Antony m’ont donné envie de faire un petit tour du côté de Munduk, je prépare un sac mini pour pouvoir voyager léger, les regarde commencer un dessin, l’un de Ganesh et l’autre du Barong, sous l’oeil attentif de Nyoman, met du sel dans mon café … déguste papaye et pastèque accompagnés d’une galette de riz…

Encore, les minuscules oiseaux noirs et blancs dans le manguier, les papillons, le chant du coucou, le crissement du balai de bambou, l’écureuil la tête en bas, Sita souriante à côté de son grand père, le riz sèche, le coq s’ennuie dans son panier tressé, Raï s’affaire dans la cuisine. A l’entrée du temple les offrandes.

Tout petit en scooter et habit de cérémonie

Tout petit en scooter et habit de cérémonie

Irak m’emmène aux bureaux de la Perama (service d’autocar desservant l’île) en scooter, j’achète un billet pour Lovina et m’arrête à Bedugul, après m’être informée auprès du chauffeur, qui se met en quatre pour me trouver un taxi disposé à m’emmener de là à Atres Villa, à Banuyatis, où j’ai réservé 3 nuits.

Le chauffeur de taxi ne parle ni anglais, ni français et n’a jamais entendu parler d’Atres Villa mais  après 3 coups de fil à mes futurs hôtes en utilisant mon téléphone (vive les puces indonésiennes !)  il m’amène à bon port,

Atres Villa à Banuyatis, la piscine

Atres Villa à Banuyatis, la piscine

Je suis un peu déçue par Atrès Villa que M. et A. m’avaient décrit comme un petit paradis*. Les jolis bungalows et la piscine posés autour d’une rizière, l’immense réfectoire avec un écran plat géant ne m’inspirent pas vraiment. Trop centré sur la touriste que je suis.

* et pour tous les deux, il a bien pu en être ainsi, tout est affaire de rencontres, je ne suis peut-être pas arrivée au bon moment…

Une des cascades à Munduk

Une des cascades à Munduk

Les gérants absents pour cause de cérémonie, c’est le jeune Johnny qui fait les honneurs de la maison, m’emmène en randonnée. 19 ans rêvant de devenir chauffeur, gentil, bosseur, plein de bonne volonté, se débrouillant en français et piètre cuisinier (ah, l’assiette de nouilles et riz trop cuits accompagnés de frites froides, en guise de dîner)

Mais avant, longue ballade (choisie au menu des excursions au départ d’Atres Villa, 50.000 roupies – environ 4 € – l’après midi) avec Johnny,  cascade, torréfacteur, rizière encore et encore mais dans un décor de montagne pour changer, papyrus et arbres à pain. Guetteur dans les cabanes pour effrayer les oiseaux, une femme lave son linge dans le canal d’irrigation un petit gars tout nu à ses côtés et, dans la rue principale de Banuyatis, un improbable manège monté sur mobylette

Ballade à Banuyatis

Ballade à Banuyatis

Papyrus

Papyrus

système de distribution de l'eau pour les rizières

système de distribution de l’eau pour les rizières

Manège à Banuyatis

Manège à Banuyatis

du côté d'Atres Villa

Les nuages s’amoncellent du côté d’Atres Villa

Force de dissuasion, si j'étais un démon, je ferai demi tour ...

Force de dissuasion, si j’étais un démon, je ferai demi tour …

2 réflexions sur “de Keliki à Munduk

  1. Mêmes endroits et vécus totalement différents. Les hôtes y sont pour beaucoup… Dommage que tu n’ais pas pu rencontrer Jero et Gusti.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s