de Banuyatis à Keliki

Réveil à 6 h, lumière de l’eau et bruissement de l’aube, je repars aujourd’hui et partage un taxi avec Sophie, tant pis pour mon billet Perama, envie de m’abstraire d’ici à l’heure du petit déjeuner, creux du voyage, le cadre est beau mais le joyau attendu est frelaté, je n’aime pas cette grande salle commune qui m’évoque une colonie de vacances pour aventuriers d’opérette.

musée Neka à Ubud

musée Neka à Ubud

en 2 h, avec chauffeur, je suis de retour à à Ubud. Je me fais déposer au Neka Museum que j’arpente avec ravissement, les notes attachées aux peintures explicitent ce que les commentaires appliqués de mes divers guides laissaient obscurs. Il est bon de visiter ce musée après avoir vagabondé dans Bali, assisté à des spectacles et cérémonies, parlé avec les gens d’ici.

Je descends à pied vers le centre et je m’entends interpeller : c’est Nyoman qui rentre à Keliki et me prend en stop !

Retour à la maison, thé, jus de fruit, accueil chaleureux, Eka m’emmène me promener dans les rizières,  O travailleuses de retour des champs, un sac de 50 kg sur la tête, je vous salue !

Récolte faite dans les rizières de Keliki

Récolte faite dans les rizières de Keliki, porteuses de riz

Dans les rizières de Keliki, le tamisage et l'ensachage du riz

Dans les rizières de Keliki, le tamisage et l’ensachage du riz

 haricots verts de compétition

haricots verts de compétition

Lumière de fin du jour sur les rizières de Keliki

Lumière de fin du jour sur les rizières de Keliki

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s