Buenos Aires (7)

L’Hippotamo, à San Telmo, un de ces cafés où il fait bon se poser et regarder passer le temps, les gens.

A l’Hippopotamo, comme dans tous les bars, de l’autre côté du miroir,  il y a les petites mains qui cuisinent, font la plonge et servent, pour une poignée de pesos. J’en connais une. Les rêves au loin.

Des trombes d’eau détrempent la ville, l’assombrissent de gris, isolent les passagers du bus derrière une buée obstinée. Alors me parlent,  dans cette bulle, deux « signora grande » de la ville que fut Buenos Aires et de ce qu’elle est devenue, dans un lent désagrègement.

Visite guidée du solennel Congresso Nacional où je fuis la pluie

Mise en abyme au Musée des Beaux Arts  les premiers tableaux sont ceux de Candido Lopes « La bataille de Curupayti » et le soir dans « Le chanteur de Tango » de Tomas Eloy Martinez, je lis « … une lumière pourpre a balayé la façade du musée des beaux-arts, dans les salles duquel j’avais contemplé deux semaines plus tôt des scènes de la bataille de Curupayti que Candido Lopes avait peintes de la main gauche entre 1871 et 1902, après que sa main droite eut été arrachée par l’explosion d’une grenade. »

L’image de la ville diluée dans les rideaux de pluie qui difracte les lumières, on se presse, évitant les trous d’eau du trottoir, pièges qui se referment sur un pied dépité d’en avoir rajouté à l’humidité…

Café Dorrego, comptoir tatoué de souvenirs, ceux qui sont passés, cœurs gravés, amours figés dans un semblant d’éternité, sur la place les artisans sont installés, une petite table et trois fois rien, un bonnet, un gilet au crochet, 3 bijoux, 4 tasses à maté, des pralines et du cuir travaillé, damiers noirs au sol, tables et chaises de bois fatigués, au garde-à-vous dans des vitrines, d’antiques bouteilles de liqueurs, Gardel toujours présent chante encore, et je sirote mon café sous son air éternellement souriant.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s